« Habitat et société à Herculanum », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome

Alexandra Dardenay, Hélène Eristov et Marie-Laure Maraval, « Habitat et société à Herculanum », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, mis en ligne le 12 juin 2014, consulté le 23 février 2016. URL : http://cefr.revues.org/1222

Triclinium 2 Casa dell' atrio Corinzio. Restitution idéale des murs nord/sud. Intégration des éléments restituables sur le relevé graphique intégratif en nuances de gris (2010). Marie-Laure Maraval (infographie), Programme Vesuviana / Projet Domus Herculanensis Rationes, Université de Bologne, DiSCi (Dipartimento di Storia, Culture, Civiltà).
Triclinium 2 Casa dell’ atrio Corinzio. Restitution idéale des murs nord/sud. Intégration des éléments restituables sur le relevé graphique intégratif en nuances de gris (2010). Marie-Laure Maraval (infographie), Programme Vesuviana / Projet Domus Herculanensis Rationes, Université de Bologne, DiSCi (Dipartimento di Storia, Culture, Civiltà).

Dans le cadre du projet VESUVIA (Vivre Ensemble. Société et Urbanisme d’une Ville de l’Italie romaine) financé par l’ANR (programme JCJC, 2014-2018), nous menons une enquête exhaustive sur l’évolution du bâti et des programmes ornementaux des édifices d’Herculanum. Le site – fossilisé par l’éruption du Vésuve de 79 ap. J.-C. – présente un potentiel extraordinaire pour appréhender la construction et l’évolution d’une société antique, dans toute sa diversité. L’ambition du projet VESUVIA est de mener une étude archéologique novatrice mobilisant toutes les sources disponibles, grâce à une équipe européenne et interdisciplinaire (archéologie, histoire, histoire de l’art, sociologie). Lors de sa découverte au XVIIIe siècle (1738), le site a fait l’objet de fouilles par un système de tunnels creusés dans le matériau éruptif dont l’objectif était de récupérer des œuvres d’art et des éléments de décor antique pour alimenter les collections des rois de Naples. Durant ces opérations, des milliers de tableaux peints, portions de parois, de mosaïques, ainsi que des œuvres statuaires et tous les artefacts découverts ont été arrachés à leur contexte. L’étude archéologique du site d’Herculanum nécessite donc un premier travail de remise en contexte de tous les éléments de culture matérielle.

Article à télécharger

« Habitat et société à Herculanum. Campagne 2014 du projet ANR VESUVIA », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome

 

Alexandra Dardenay, Agnes Allroggen-Bedel, Hélène Eristov, Marie-Laure Maraval et Nicolas Monteix, « Habitat et société à Herculanum », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 24 février 2016.  URL : http://cefr.revues.org/1339

Localisation de la casa di Nettuno ed Anfitrite dans le contexte de l'insula V d'Herculanum (Plan : M.-L. Maraval)
Localisation de la casa di Nettuno ed Anfitrite dans le contexte de l’insula V d’Herculanum (Plan : M.-L. Maraval)

Les campagnes 2014 (juillet et septembre) du programme VESUVIA (Vivre Ensemble. Société et Urbanisme d’une Ville de l’Italie Antique) ont permis de progresser significativement dans l’acquisition de données sur le site d’Herculanum, au Musée archéologique de Naples et dans les archives de laSoprintendenza di Pompei, Ercolano e Stabia. Parallèlement à l’enregistrement des décors et des données architecturales dans la base Domus©, nous avons pu avancer dans la restitution en contexte des peintures prélevées et déposées au Musée de Naples.

Article à télécharger